La méthode B.I.S.O.U, celle qui nous aide à moins consommer

Lorsqu’on aime la mode, il peut être parfois difficile de résister à la tentation d’un nouvel achat. Et c’est ainsi que nos vêtements s’accumulent dans nos placards, année après année !

Pour réussir à faire un choix raisonné et écolo, il existe une méthode infaillible dont le nom en fait craquer plus d’une… c’est la méthode B.I.S.O.U ! Cette méthode consiste à se poser 5 questions avant de passer à l’achat pour ne garder que l’essentiel.

 

B.I.S.O.U pour quoi ?

Depuis quelques mois, la méthode B.I.S.O.U fait des émules. Elle est apparue pour la première fois dans le livre J’arrête de surconsommer ! 21 jours pour sauver la planète et mon compte en banque écrit par Marie Duboin Lefèvre et Herveline Verdeken et depuis, elle ne cesse de faire parler d’elle. Elle a été relayée et adoptée par nombreuses instagrameuses spécialisées dans la mode durable et continue encore de séduire celles et ceux en quête de minimalisme.

L’avantage de la méthode B.I.S.O.U c’est qu’elle est très simple à retenir. Tout est dans le nom ! Chaque lettre symbolise une étape, au nombre de cinq en tout : Besoin, Immédiateté, Semblable, Origine, et Utile. Si le vêtement que vous convoitez passe les 5 étapes, vous avez le feu vert ! Si le vêtement ne passe que les premières étapes, feu rouge ! Ça signifie que le vêtement n’en vaut pas la peine. 

Ça vous dit d’essayer ? C’est parti ! 

B comme besoin

Ai-je vraiment besoin de cette robe ? Quelles sont les raisons qui motivent mon achat ? Souvent, l’envie d’acheter naît du besoin de se sentir belle et stylée. Parfois aussi, on achète par ennui ou par envie de nouveauté. Mais ces motivations ne sont pas véritablement un besoin…! Alors cette petite robe people tree…Achat d’impulsion ou achat raisonné ? La question mérite d’être posée !

I comme immédiat

Ai-je immédiatement besoin de ce vêtement ? Mon achat ne peut-il pas attendre ? La méthode B.I.S.O.U recommande de différer nos achats de 15 jours pour avoir le temps de faire point sur nos envies et éviter l’achat compulsif. Vous êtes tentée d’acheter cette superbe chemise de Nêge Paris en tencel ? Nul besoin de l’acheter tout de suite. La chemise sera encore là dans 2 semaines, pas d’inquiétude.

S comme semblable

Ai-je quelque chose de similaire dans ma penderie ? Si le nouveau vêtement vous fait penser à un vêtement que vous avez déjà, alors passez votre chemin ! A quoi bon avoir deux fois le même slim brut ? Éviter les doublons vous permettra d’alléger votre armoire.

O comme Origine

D’où vient ce produit ? Dans quelles conditions a-t-il fabriqué? Quelles ressources ont été utilisées pour le produire ? Pour savoir si un produit est durable et écologique, il suffit parfois de regarder l’étiquette du vêtement ! Les matières écologiques, le 100% fait en France, et les marques éco-responsables ,comme celles que l’on trouve sur notre e-shop de mode éthique fairytale, sont à privilégier.

 U comme Utile

Au final, que va m’apporter cet achat ? Puis-je m’en passer ? C’est la dernière question qu’il faut se poser avant d’acheter un vêtement. Mais attention, il ne s’agit pas ici de se refuser à tous les plaisirs ! Non, il s’agit plutôt de redonner du sens à ses achats, à choisir le vêtement qui durera le plus longtemps, ou celui qui ne se démodera pas. Privilégiez donc les beaux basiques comme le t-shirt visby bleu de Dedicated ou le pull gris en Mérinos recyclée de Atelier Unes. Vous verrez comme c’est bon de faire le vide et de revenir aux choses essentielles !

Vous avez passé ces 5 étapes ? Bravo ! On espère que cet article vous a plus. On vous donne du coup rendez-vous sur fairytale pour votre achat éthique et écologique.