Le Green Friday, une alternative écolo au Black Friday

Le 25 novembre a lieu le Black Friday. Ce concept, venu des Etats-Unis, incite les marques à proposer des produits à prix cassés pendant 24h. S’il est de plus en plus suivi en France et de plus en plus apprécié, le Black Friday est aussi fortement décrié pour ses conséquences néfastes sur l’environnement. Etant donné que c’est la journée qui enregistre le plus de ventes sur une année dans le monde, son impact écologique est catastrophique. Afin de contrer cette opération marketing d’envergure, des organisations ont voulu marquer le coup en créant le Green Friday.   

Qu’est-ce que le Green Friday ?

Le Green Friday est un mouvement écocitoyen qui a été lancé en 2017 par quatre acteurs de la consommation responsable : le réseau Envie, Altermundi, Refer et Dream Act. Le mouvement connaît un véritable succès auprès des consommateurs et compte aujourd’hui plus de 560 enseignes.

Cette manifestation se déroule chaque année pendant la période du Black Friday pour sensibiliser sur le désastre écologique et sociétal de cette opération marketing. Les entreprises adhérentes au Green Friday s’engagent de différentes façons :

  • Pas de réductions le jour du Black Friday.
  • Actions de sensibilisation des clients à une consommation plus responsable et durable.
  • Reverser 10 % de leur chiffre d’affaires de la journée à des associations qui militent pour le développement durable.


Le collectif Green Friday prend à contre-pied le Black Friday tout en profitant de sa visibilité pour faire avancer la cause environnementale. Cette année, le mouvement Green Friday a prévu d’organiser plusieurs évènements écocitoyens et ouverts à tous à travers tout le pays. Il est aussi prévu une campagne de communication sur les méfaits du Black Friday qui sera diffusée à grande échelle. Enfin, une étude sur l’impact et la perception des Français sur le Black Friday devrait être publiée.

Pourquoi le green Friday ?

Le Green Friday a pour ambition de sensibiliser les consommateurs à une consommation plus réfléchie et responsable. Chaque achat a un impact sur l’environnement et la société et il est urgent d’agir. Au-delà de la consommation, le Green Friday invite les citoyens à se questionner, sans culpabiliser, sur leur mode de consommation. Le but étant de transformer chaque consommateur en « consomm’acteur » pour consommer moins, mais mieux ( t-shirts bio, robe made in France, collants fibres recyclées etc).

Il existe aujourd’hui de nombreuses alternatives plus vertueuses aux produits mis en vente à prix cassés pendant le Black Friday. Les entreprises engagées ont besoin d’une visibilité accrue et s’activent pour faire connaître leurs solutions durables. Ainsi, les sociétés engagées dans le mouvement Green Friday ont toutes des activités dans les domaines de :

  • l’insertion ;
  • la production ou vente de produits et services écologiques (agriculture bio, faible bilan carbone, matières écologiques, labels etc.)
  • le commerce équitable ;
  • le réemploi et/ou réparation ;
  • la consommation raisonnée.


Le Green Friday veut faire passer d’une logique d’achat compulsif à une consommation réfléchie en responsabilisant les consommateurs sur leurs achats de tops, chemises, sacs, pulls et autres ! . D’ailleurs, le collectif rappelle que chaque action, chaque habitude transformée est un grand pas pour l’environnement. Il s’agit de changer de comportement en favorisant plutôt les réparations à l’achat du neuf par exemple ou en privilégiant les produits made in France et labellisés.

Green Friday : une réponse écologique au Black Friday

Tradition commerciale importée des Etats-Unis, le Black Friday se déroule tous les ans, le dernier vendredi de novembre. Le Black Friday s’est imposé en seulement quelques années sur tous les continents et glorifie une consommation débridée. La logique consumériste sur laquelle il repose est un non-sens écologique. Par exemple, l’industrie textile jette 4 millions de tonnes de vêtements en Europe chaque année. 


Le bilan humain est également catastrophique car bon nombre de grandes marques de fast-fashion font produire leurs vêtements dans des pays à bas coût où les droits humains les plus élémentaires sont souvent bafoués quand ils n’existent tout simplement pas…Le Green Friday se positionne comme un mouvement à l’opposé du Black Friday. 

Cet article fairytale vous a plu ? Retrouvez tous nos articles sur le blog fairytale

Découvrez tous nos vêtements éco-responsables

t-shirts bio et éthiques