Les 3 labels les plus fiables pour garantir le coton bio

 

Le bio, c’est le futur de la mode, les marques l’ont bien compris ! Et certaines ont déjà commencé leur transition vers des matières certifiées biologiques. Ecolabel européen, GOTS, Oeko-Tex, Ecocert Textile, Bluesign, Max Havelaar… Les labels fleurissent sur les étiquettes des vêtements. Globalement, tout semble être certifié sans pesticides, sans intrants de synthèse, sans teinture chimique. Mais est-ce vraiment le cas ? Tous les labels se valent-ils ? En gros, comment savoir si votre t-shirt en coton bio est véritablement biologique ? On vous explique tout dans cet article.

Qu’est-ce que le label biologique dans le textile ? 

Le bio a la côte depuis quelques années. Après avoir converti l’alimentation, le label a rejoint les rangs de l’industrie de la mode et séduit aujourd’hui de plus en plus de marques de vêtements, de lingerie et même d'accessoires. A la fois pour protéger l’environnement et pour préserver la santé des Hommes qui confectionnent leurs vêtements, les entreprises font le choix de se fournir auprès de fournisseurs qui pratiquent une méthode de culture moins intensive et plus naturelle. L’agriculture biologique exclut l’usage des produits chimiques de synthèse, les pesticides et les OGM, et assure donc que la fabrication du vêtement n’a pas laissé une empreinte toxique sur l’environnement.

En Europe, la certification bio est très contrôlée. Un vêtement (comme un short, une jupe ou une culotte) est considéré comme biologique uniquement s’il répond aux exigences de la législation européenne. De fait, s’il a été confectionné à partir d’une fibre issue de l’agriculture biologique, il peut être valorisé par une mention sur l’étiquetage. Ensuite, pour être certifié le vêtement doit faire l’objet d’une certification attestant de la conformité à un organisme privé ou associatif comme GOTS, Oeko-Tex ou encore Max Havelaar. Votre top en coton peut donc être biologique même sans être certifié par un label textile ! Pourquoi alors les labels existent-ils ? Et bien, c’est très simple. C’est parce qu’il y a différents niveaux de bio… Et les labels permettent de les différencier !

Les labels bio sont-ils tous équivalents ? 

Vu comme ça, la certification biologique sur le textile semble contrôlée et fiable. Elle l’est ! Cependant, la loi autorise les organismes de labellisation textile à définir leurs propres normes et exigences. Chaque label peut donc choisir ses critères de sélection et certifier un vêtement même s’il ne répond pas aux normes maximales. 

Par conséquent, comme la labellisation n’est pas normée, un label inscrit sur une étiquette ne garantit rien de très précis ! Il n’informe pas sur le cahier des charges du label et les critères regardés lors de l’évaluation du produit. Ce défaut d’alignement des labels bio profite aux marques de mode qui y voient une occasion pour verdir leur image comme l'expliquent de nombreuses influenceuses et podcasteuses de la mode éthique.

De plus, bien que la certification biologique soit contrôlée, l’utilisation abusive des labels est une pratique courante dans le monde de la mode... Les labels bio, en particulier, sont utilisés à tort et à travers par les marques de fast-fashion. 

Prenons le cas du label de coton équitable Better Cotton Initiative. Plutôt simple à obtenir, ce label, créé en 2010, a réussi à séduire les grandes marques du prêt-à-porter et se trouve désormais sur l’étiquette d’une grande partie de nos vêtements. Le hic : ce nouveau label ne possède aucune possibilité de contrôle de la traçabilité, des conditions de travail et du mode de culture employé. En somme, un label vert qui sert les manœuvres de greenwashing des grandes marques… à éviter !

Mais alors, quels sont les labels véritablement bio ? Les vrais, les véritables ? Ceux auxquels on peut se fier les yeux fermés sans avoir besoin de vérifier les critères de certification ? 

3 labels fiables pour le coton biologique

Le label GOTS

 

Le label GOTS garantit un mode de production écologique et responsable pour les matières textiles. Il se décline en deux variantes : le label GOTS biologique qui indique que le produit (comme votre gilet, sweat ou hoodie) est composé à plus de 95% de fibres biologiques, et le label GOTS composé de fibres biologiques qui indique que le produit est composé à plus de 70% de fibres biologiques. En outre, le label certifie que le vêtement ne contient aucun produit dangereux pour la santé et l’environnement. Il interdit les pesticides, les solvants, les métaux lourds, les nanoparticules, les agents blanchissants et également les OGM dans la culture de la plante. De plus, le label tient compte de la réduction des déchets, du traitement des eaux, et des emballages, qui doivent être recyclables. Enfin, il garantit de bonnes conditions de travail, un salaire décent pour les ouvriers et une interdiction du travail des enfants.

Le label Fairtrade de Max Havelaar

Le label FAIRTRADE garantit un coton équitable, soit un revenu et des conditions de travail décentes pour les producteurs et leurs familles. Moins porté santé que le label Oeko-Tex, ce label s’intéresse particulièrement à l’aspect social. En outre, il favorise les exploitations familiales et les petites coopératives pour encourager le commerce local. Le prix du coton fairtrade est plus élevé, ce qui assure un minimum vital aux cultivateurs, ouvriers et ouvriers. Pour qu’une matière première comme le coton soit labellisée FAIRTRADE by MAX HAVELAAR, elle soit avoir été cultivée et négociée de façon équitable, en conformité avec les standards internationaux de FLO (Fairtrade Labelling Organizations International). Le respect de ces standards est contrôlé par l’organisation certificatrice indépendante FLO-CERT, accréditée ISO 65. D’un point de vue environnemental, le label Fairtrade est un peu limité. Il garantit par exemple l’absence d’OGM et de substances chimiques dangereuses mais pas l’absence totale de pesticides dans vos pulls, culottes menstruelles, maillots de bain et bien d'autres vêtements.

La certification OCS 100

L'Organic Content Standard est un organisme de certification indépendant  qui atteste de la présence de matières biologiques pour les produits comprenant au moins 5% de matières naturelles. Avant de certifier un produit, OCS analyse toutes les étapes de la chaîne d'approvisionnement, de la fabrication jusqu’à la distribution. Cette analyse profonde et complète lui permet d’attester l'absence d’OGM dans la culture et les produits chimiques dans la transformation de la matière. Elle permet aussi aux consommateurs d'avoir accès à une information transparente concernant les matières biologiques dont sont composées les vêtements. Contrairement au label FAIRTRADE, le label OCS 100 ne prend pas en compte les conditions de travail des producteurs. Toutefois, ce label est reconnu par toute l’industrie pour son niveau de précision et sa fiabilité.

Nos conseils pour être sûrs de votre achat : privilégiez un vêtement en coton bio qui possède une certification. Au moins, vous serez sûrs que le coton est vraiment éco-responsable ! 

Dans cet article, nous avons décidé de nous concentrer uniquement sur le coton, mais il existe une grande variété d’autres labels, pour toutes les autres matières textiles. Bientôt dans un prochain article !

Cet article vous a plu ? Rendez-vous sur le blog fairytale pour en apprendre davantage sur la mode éthique et bio.

Découvrez tous nos vêtements éco-responsables

t-shirts bio et éthiques