Comment choisir son collant écologique et durable ?

Votre collant et vous, c’est un peu une histoire passionnelle. Vous l’adorez autant que vous le détestez ! Il sublime vos jambes et vous protège du froid mais il se détend, s’accroche, se troue au niveau des orteils et puis il se déchire si facilement… Comment ne pas pester contre ce vêtement qui nous agace par sa fragilité ?

En France, une femme porte en moyenne 10 à 11 collants par an. En plus de ne pas être économique, le collant n’est donc vraiment pas écologique ! Heureusement, il existe des collants conçus pour durer. fairytale vous donne des conseils pour bien les choisir.

Une fibre polluante et non recyclable

Pour comprendre pourquoi nos collants sont aussi fragiles, il faut revenir quelques années en arrière, à la naissance du collant en nylon en 1939. Le nylon était alors considéré comme une fibre révolutionnaire. C’était la première fibre synthétique qui combinait une force et une électricité extraordinaire. Peu cher car produit à partir de pétrole, il devient également un substitut moins cher à la soie et la laine et fait donc rapidement sa place dans le monde du textile. La publicité fait du collant un accessoire éminemment glamour et bientôt, il devient un indispensable à avoir dans son placard.

A l’époque, on ne se préoccupait pas de l’empreinte écologique des matières textiles. Les industriels avaient surtout pour objectif de produire plus à moindre prix. Mais le collant est loin d’avoir un impact environnemental neutre… La fibre en nylon dont il est composé est issue de l’une des industries les plus polluantes qui soit. Bien qu'il soit possible de fabriquer du nylon avec d'autres substances, la plupart des producteurs utilisent du pétrole brut comme constituant principal.

Le deuxième composant nécessaire à la production du nylon est l’acide adipique, un produit chimique qui libère du protoxyde d'azote, un gaz à effet de serre 300 fois plus puissant que le dioxyde de carbone !

Enfin, la production d’une paire de collants est très gourmande en eau et en énergie. Et comme la majeure partie de l'industrie textile est sous-traitée dans des pays où les réglementations environnementales sont moins strictes, il est beaucoup plus facile pour les usines de rejeter négligemment ces eaux usées sales et toxiques dans la nature. Autant vous dire que pour la faune et la flore, c’est pas l’idéal !

Aujourd’hui, la grande majorité des collants sont toujours produits en nylon, une matière qui met des années à se biodégrader  en polluant nos sols. Il arrive qu’ils soient mêlés à de l'élasthanne pour leur apporter de l'élasticité, mais cela ne les rend en rien plus écologiques, ni plus durables…

Le collant, un accessoire pensé pour ne pas durer

Le collant  est un accessoire fragile par nature. Il se doit d’être fin par souci d’esthétisme, et souple pour assurer un plus grand confort. Mais est-il normal qu’il s’use aussi rapidement ? Pas vraiment. Lorsque l’on compare les collants que l’on faisait il y a 100 ans, avec ceux en vente aujourd’hui, on constate qu’ils étaient de bien meilleure qualité !

En effet, avec l’industrialisation des techniques de tissage et l’arrivée de la fast fashion, la qualité de nos collants s’est dégradée. Pour produire en quantité et moins cher, les fabricants utilisent désormais des fils de moins bonne qualité et produisent à la chaîne. Les finitions ne sont plus réalisées à la main et les fils sont teints avec des teintures beaucoup plus fortes et chimiques qu’à l’époque, ce qui fragilise la fibre. Résultat ? Les collants en nylon se déchirent généralement après quelques utilisations et lavages. 

Depuis quelques années, des associations demandent aux industriels de prendre leurs responsabilités et de revenir à des collants plus résistants. D’après elles, la fin de vie de nos collants serait due à une obsolescence technique voulue par l’industrie. Plus fragile le collant est, plus vite le consommateur rachète et consomme ! Ca fait sens.

Malheureusement, ce cycle d’achat, d’usure et d’élimination a un impact non négligeable sur l’environnement… Alors en attendant que les pratiques évoluent vers quelques chose de plus durable, c’est au consommateur de prendre ses responsabilités. Pour avoir un collant qui dure dans le temps, il est crucial d’adopter de bons réflexes ! 

Des conseils pour trouver un collant résistant

Comment trouver LE collant que vous pourrez porter tout l’hiver sans risque de déchirure ? Voici 5 tips pour faire le bon choix :
  • Privilégiez les matières naturelles qui sont plus épaisses, solides et biodégradables. Vous ne pourrez en revanche trouver que des collants épais pour l’hiver, on n’en est pas encore à créer des collants transparents en laine. Malheureusement…!
  • Vous pouvez sinon regarder les deniers. C'est simple, plus le collant en a, plus il sera solide ! Chez fairytale, on vous recommande donc de favoriser les collants à denier supérieur à 40 . Ils vous garantiront une bonne tenue et résistance. 
  • Optez pour une marque fiable et de qualité ! Evitez donc d’acheter votre collant à des sous-marques ou à des marques de fast-fashion. Le collant greenwashing non merci !
  • Payez le prix juste. Vous êtes frileuse à l’idée de dépenser plus de 10€ ? Sachez qu’un collant  cher sur le moment de l’achat ne l’est pas sur le long terme ! C’est un investissement qui sur la durée s’avère intéressant…et qui peut être un vrai gain de temps.
  • Choisissez des collants écologiques et durables Swedish Stockings. Ces collants sont confectionnés à partir de fibres recyclées, ce qui le rend plus résistant et moins polluant qu’un collant classique ! 

Swedish Stockings, des collants de qualité, faits à partir de fibres recyclées

Swedish Stockings est une marque suédoise de collants durables confortables et écologiques !  La marque propose de jolis collants allant de 20 à 100 deniers. Noir, à motifs, à poids, transparent, épais.. Swedish stocking propose un large éventail de pièces pour toutes les situations. Retrouvez chez fairytale les incontournables collants Mathilda, Olivia, Anna ou Lovisa

Tous les collants  Swedish Stocking sont fabriqués à partir de matières recyclées et sont certifiés Oeko-tex, un label fiable de la mode éthique, afin de garantir l’absence de produits toxiques.


Un circuit court est privilégié : les fils recyclés proviennent de Slovénie, d'Italie ou d'Israël et le tricot ainsi que la teinture sont réalisés  en Italie. Les usines  utilisent en grande partie des énergies renouvelables grâce à des panneaux solaires ou éoliennes. 

En bonus : l’astuce secrète pour mieux conserver ses collants

Nul besoin de vous dire qu’un collant, ça demande beaucoup d’amour. Pour le faire du durer, il est recommandé de le maniez avec délicatesse et patience et de le ranger dans sa boîte après chaque utilisation. S’il est déjà abîmé, vous pouvez utiliser du vernis pour stopper les mailles filées là où c’est encore invisible (sous le pied ou au niveau de la taille). Toutes ces astuces, vous les connaissez sans doute déjà hein ;) .

Et si on vous dit Guppybag ? Ca vous parle ? Le Guppybag est un sac qui permet de protéger vos sous-vêtements et collants fragiles lors du lavage en machine. Il apporte une protection et permet d’éviter la friction avec les autres vêtements comme vos débardeurs, tops ou t-shirts. Autre avantage du Guppybag : il agit comme un filtre et retient les microparticules rejetées par le nylon. Ca semble simple comme ça, mais ça fonctionne vraiment ! Alors qu’attendez-vous pour essayer ?

Faire le choix de collants durables et écologiques, c'est opter pour une mode plus respectueuse de notre planète et de notre corps. Pour découvrez tous les collants fairytale, c'est par ici !

Découvrez tous nos vêtements éco-responsables

t-shirts bio et éthiques