Fairytale Background

Le Tencel, une fibre végétale écologique et durable !

Publié par Claire lemarchand le

Existe-t-il une fibre textile qui soit à la fois écologique, biodégradable, résistante et transpirante ? Oui ! fairytale a trouvé pour vous : le Tencel ! Mis au point dans les années 1980, le Tencel est aujourd’hui une alternative écologique porteuse de nombreux espoirs dans l’industrie textile. Et pour cause, cette fibre offre de nombreuses propriétés et avantages. Parmi elles, nous pourrions citer son côté thermorégulateur qui permet au Tencel de s'adapter aux fortes chaleurs de l'été, comme aux hivers froidureux. Par conséquent, il est possible de trouver des robes longues ou courtes en Tencel, des tops en Tencel, des shorts en Tencel, des sous-vêtements en Tencel... en bref le Tencel s'adapte à tous les modèles et à tous les corps. On l'adore !

Pour en savoir plus sur le Tencel, découvrez, dans cet article, notre tour d’horizon de cette matière 100 % naturelle !

Voir tous nos vêtements en Tencel

Qu’est-ce que le Tencel ?

Le Tencel (appelé aussi Lyocell) est un tissu écologique issu du mélange entre de la pulpe de bois et un solvant non toxique. Le tencel est une matière textile très résistante, respirante et extrêmement agréable à porter : on le compare souvent à de la soie. 

Voir nos culottes en tencel

Le Tencel : une matière écologique !

Le Lyocell est reconnu dans le monde entier comme étant un matériau durable. Non seulement parce qu’il est produit grâce à une ressource naturelle (la cellulose de bois), mais aussi parce que son processus de production est écologique et respectueux de l’environnement.

Au commencement, il y a les arbres…

La cellulose est extraite de certains arbres qui sont, dans la majorité des cas, plantés dans ce but. Pour cela, on utilise plusieurs essences comme l’eucalyptus ou le bambou. Ces espèces d’arbres présentent l’avantage de grandir vite et sur des sols pauvres qui ne sont pas en concurrence avec les cultures vivrières classiques (riz, blé).

De plus, leurs croissances ne nécessitent pas l’emploi de pesticides et sont très peu consommatrices d’eau.

Enfin, ces forêts destinées à la production du Tencel sont soigneusement gérées et sont certifiées durables dans leur exploitation ( Forest Stewardship Council) 

Une fois que la cellulose de bois est extraite des arbres, elle est mélangée à un solvant non toxique dans le but de la dissoudre et de la rendre filable.

Autre avantage : ce solvant naturel (à base d’oxyde d’amine) est récupéré à 99,7 % lors du processus de fabrication. Ce qui signifie qu’il n’est pas rejeté dans l’environnement. Le Lyocell a donc un très faible impact sur l’environnement puisqu’il est produit dans un circuit à boucle quasi fermée où le même solvant est sans cesse recyclé !

Voir tous nos modèles en Tencel

Tout le procédé de fabrication est si respectueux de l’environnement qu’il dispose d’un label écologique européen (oeko-tex standard 100 qui certifie l'absence de produits chimiques et toxiques dans le vêtement final).

Quelques chiffres pour résumer le cycle de production du Tencel :

  • Une fibre écologique à base d’une matière 100 % végétale (pulpe de bois).
  • Une faible consommation en eau.
  • Utilisation d’un solvant non toxique et réutilisé à plus de 99,7 %. 

Voir tous les pyjamas en Tencel

Les avantages du Tencel

Outre les avantages écologiques liés à son mode de production, le Lyocell possède aussi les super propriétés suivantes :

  • Une matière thermorégulatrice. Le tissu de Lyocell s’adapte aux variations de température. Il évacue la chaleur quand il fait chaud en laissant la peau respirer. À l’inverse, la matière retient la chaleur quand il fait plus froid.
  • Une haute absorption de l’humidité, bien meilleure que le coton. Le Tencel est un excellent choix si vous avez tendance à beaucoup transpirer, si vous avez une peau sensible ou si vous vivez sous un climat humide et pluvieux.
  • Il ne se froisse pas facilement, car il est très léger.
  • Les fibres du Lyocell offrent à la fois résistance et élasticité.
  • Très doux au touché et est souvent appelé la « soie végétale ».
  • Il est si lisse qu’il ne laisse aucune prise aux agents extérieurs. Ainsi, les bactéries ne peuvent se fixer sur le tissu ce qui limite le développement des mauvaises odeurs.
  • Le Lyocell est une fibre polyvalente et peut être mélangé à n’importe quelle autre fibre textile (coton ou laine mérinos par exemple). Il est donc très flexible et c’est la raison pour laquelle il est de plus en plus recherché par les fabricants.
  • Le Lyocell est 100 % biodégradable et même compostable! Son origine 100 % végétale le rend rapidement décomposable dans la nature à l’inverse des fibres textiles synthétiques. Ces dernières sont un véritable fléau pour l’environnement et mettent plusieurs centaines d’années avant de se décomposer dans la nature !

Le Tencel est très proche d’une autre matière issue de la pulpe de bois : le modal.

Voir les t-shirts en Tencel

Tencel ou coton ?

Le Tencel et le coton conventionnel sont tous deux des matières végétales. Pour autant, le Tencel et le coton présentent quelques différences :

  • La durabilité. Le Tencel est beaucoup plus durable que le coton. Il aura tendance à se dégrader moins vite que le coton ce qui le rend attractif face à ce dernier.
  • Eco-friendly. Dans sa phase de production, le Tencel consomme jusqu’à 10 fois moins d’eau que le coton et produit 10 fois plus de matières par hectare cultivé. En plus, la culture du Tencel ne nécessite pas l’emploi de pesticides alors que le coton y a recours de façon massive.
  • L’absorption de l’humidité. Le Tencel est un tissu hyper absorbant, jusqu’à 1,5 fois plus que le coton.
  • Le coton est moins cher que le Tencel (détails plus bas). 

Tous ces éléments sont à nuancer lorsqu’il s’agit de coton biologique. Ce dernier est beaucoup plus vertueux que le coton conventionnel et son empreinte écologique se rapproche du Tencel.

Voir nos brassières en Tencel

Quels sont les inconvénients du Lyocell ?

À vrai dire il y en a très peu… Un seul en fait. Son prix !

La méthode de fabrication du Lyocell utilise une technologie assez spécifique qui augmente le coût de production, comparé à des tissus en coton par exemple.

Mais tout dépend de la manière dont on aborde la question du prix car, oui, le Tencel est globalement plus cher que les autres tissus du marché. Mais, si on prend en compte sa durabilité qui est bien supérieure, le coût d’un vêtement en Lyocell n’est finalement pas si onéreux que cela. Pour simplifier, un t-shirt en Lyocell durera sans doute plus longtemps que la durée de vie de 2 (voire plus ?) t-shirts équivalents dans d’autres matières.

Dans cet optique, l’achat d’un Lyocell est plutôt à considérer comme un investissement plutôt que comme un coût. Et puis, l’achat d’un tissu de qualité, durable et aux multiples propriétés comme le Lyocell s’inscrit pleinement dans une démarche de slow fashion.

Voir toutes nos chemises en Tencel

L’entretien du Lyocell/Tencel

Comment laver le Lyocell ?

Les vêtements en Lyocell se lavent très bien à la machine à laver. Toutefois, il y a quelques précautions à prendre :

  • Ne pas surcharger le tambour.
  • Trier efficacement les couleurs.
  • Privilégier le lavage à basse température: les fibres végétales se lavent parfaitement à 30° voire à 40°. À une température supérieure, il y a un risque que les vêtements rétrécissent au lavage.

Le lavage à la main est également tout à fait possible, veuillez simplement éviter de tordre ou de presser le tissu lors de l’essorage car cela peut abimer les fibres du Lyocell.

Autre possibilité et comme dis plus haut : le Lyocell est une fibre végétale antibactérienne, ce qui signifie qu’il n’est pas nécessaire de le laver à outrance. Parfois, il suffit de l’aérer sur l’envers.  Cela permet de limiter les lavages et c’est donc plutôt malin pour la planète !

Enfin, le Tencel ne se détend pas à l’usure. Cela est dû aux fibres végétales qui ont une disposition particulières et qui rendent le tissu très résistant et durable dans sa forme initiale.

Comment sécher le Tencel ?

La meilleure façon de sécher le Tencel est aussi la plus simple : à l’air libre sur un cintre ! Gros avantage de cette solution mis à part sa simplicité, c’est qu’il n’y a pas besoin d’utiliser un sèche-linge… Et c’est encore une économie d’énergie et donc un coup de pouce supplémentaire pour la planète.

Voir nos tops en Tencel

Comment repasser le Tencel ?

Là aussi, bonne nouvelle : Le Lyocell est quasiment infroissable ! Comme dit plus haut, la soie végétale a cet avantage d’être très légère et difficilement froissable.

Si vous souhaitez quand même utiliser un fer à repasser, veillez à le passer sur l’envers, sans vapeur et à basse température afin de ne pas abimer les fibres.

On le voit, le Tencel est très simple à entretenir. Ces quelques précautions permettront de prolonger la durée de vie de votre vêtement en Tencel tout en maintenant ses qualités propres.

Chez fairytale, on apprécie beaucoup le Tencel, une matière écologique et durable ! Vous pourrez retrouver dans notre sélection des culottes ou des pyjamas en Tencel qui respectent votre peau et la nature ! 

Voir tous nos vêtements en Tencel

Cet article vous a plu ?
Vous souhaitez en apprendre davantage sur les matières écologiques pour votre dressing responsable? Découvrez nos derniers articles de blog fairytale pour tout connaître sur le lin, le bloom foam , le cuir végétal ou encore le coton bio

← Article précédent Article suivant →

Laissez un commentaire

Les news fairytale

RSS
Chiffres clés fast fashion VS slow fashion - fairytale

Chiffres clés fast fashion VS slow fashion

Par Salomé demarquet
Plus
Notre sélection de vêtements bio femme pour l’été - fairytale

Notre sélection de vêtements bio femme pour l’été

Par Salomé demarquet
Plus
Quelle robe bio choisir pour l’été ? - fairytale

Quelle robe bio choisir pour l’été ?

Par Salomé demarquet
Plus
Quelles marques de soutiens-gorge éthiques choisir ? - fairytale

Quelles marques de soutiens-gorge éthiques choisir ?

Par Clara Jaillon
Plus
Comment choisir son short en jean bio ? - fairytale

Comment choisir son short en jean bio ?

Par Clara Jaillon
Plus